Employee advocacy : l’arme ultime pour attirer et recruter des talents

PAR CHARLÈNE, CONTENT & COMMUNICATIONS MANAGER @ MY JOB GLASSES

Pour le recruteur comme pour le candidat, l’étape du recrutement peut parfois s’avérer compliquée, longue, voire éprouvante.

Côté recruteur, les challenges sont nombreux : il faut autant identifier qu’attirer LA pépite qui viendra parfaitement combler les équipes de son entreprise, mais surtout éviter à tout prix les erreurs de casting, car un mauvais recrutement, ça coûte cher !

Le candidat, quant à lui, doit chercher à trouver une entreprise dans laquelle il fait bon travailler, avec un salaire attractif, des conditions de travail à la hauteur de ses attentes et tout faire pour ne pas être confronté aux désillusions liées à un mauvais ciblage d’entreprise.

Heureusement, il existe un moyen très efficace pour satisfaire tout le monde : intégrer les employés dans les processus de recrutement.

Dans cet article, on vous explique comment une stratégie d’employee advocacy peut se révéler être une arme redoutable pour attirer et recruter de nouveaux talents au sein de votre entreprise.

L’EMPLOYEE ADVOCACY POUR VALORISER VOTRE MARQUE EMPLOYEUR

 

C’est un fait : avant de postuler pour une offre d’emploi, les candidats passent votre entreprise au peigne fin. Leur but ? S’assurer qu’ils aient vraiment envie de vous rejoindre. Car ce n’est plus un secret pour les entreprises : pendant un processus de recrutement, les deux parties devront évaluer leur degré de compatibilité à collaborer.

Chez les jeunes, par exemple, d’après une étude réalisée par Epoka et Harris Interactive auprès des 18-30 ans, les conditions de travail, l’image et la culture d’entreprise sont des critères auxquels les jeunes sont très sensibles lorsqu’ils choisissent leur future entreprise.

C’est d’ailleurs dans ce contexte les candidats consultent régulièrement des sites spécialisés où trouver des avis sur les employeurs potentiels (Glassdoor, Indeed, Choose My Company, etc.). En résumé, dans le cadre de votre stratégie d’employee advocacy, si vous voulez donner envie aux jeunes talents de vous rejoindre, pensez à demander l’aide de vos collaborateurs actuels ! Après tout, pourquoi se priver de l’impact d’un message publié par un salarié quand on sait qu’il est perçu comme 82 % plus crédible par son réseau qu’une publication par l’employeur ?

L’EMPLOYEE ADVOCACY POUR AMÉLIORER L’EXPÉRIENCE CANDIDAT

 

Postuler à une offre d’emploi, ce n’est pas aussi simple que ça en a l’air. Pour le candidat, cela représente beaucoup d’investissement : il doit rédiger une lettre de motivation adaptée à la fois à votre fiche de poste et aux valeurs de votre entreprise, adapter son CV et valoriser les compétences requises pour le job, faire des recherches approfondies sur votre société et surtout, réussir à se démarquer parmi toutes les autres candidatures.

Une fois cette première étape validée et le premier contact établi entre vous et le candidat, il doit ensuite préparer son entretien d’embauche, ou plutôt SES entretiens, car en moyenne, un candidat devra réaliser au moins 2 entretiens à la suite d’une candidature.

Il est donc essentiel de déployer tous les efforts possibles pour s’assurer que l’expérience du candidat soit agréable durant toutes les étapes de recrutement, même si sa candidature n’est pas retenue. Un bon moyen pour y parvenir, c’est de le mettre à l’aise et de lui donner l’opportunité d’échanger de manière plus informelle avec certains de vos collaborateurs.

Car on l’oublie souvent, mais si on prend l’exemple des jeunes diplômés ou des étudiants, tous n’ont pas eu la chance de côtoyer le monde professionnel avant de se lancer sur le marché du travail. Ils ne sont donc pas tous forcément à l’aise avec les codes de l’entreprise et ces entretiens peuvent être une réelle source de stress.

Organiser des moments d’échanges plus « relax », dans le cadre d’entretiens « culture fit » sera un donc un bon moyen pour permettre aux deux parties de se projeter, ou non, ensemble. De votre côté, vous aussi plus facilement analyser les soft skills de vos candidats en les mettant à l’aise.

L’EMPLOYEE ADVOCACY POUR VALORISER LE SENTIMENT D’APPARTENANCE DE VOS EMPLOYÉS

 

Une autre raison pour laquelle vous devez absolument intégrer vos collaborateurs à vos processus de recrutement, c’est qu’en plus d’améliorer l’expérience candidat, vous allez au passage renforcer le sentiment d’appartenance de vos collaborateurs et donner du sens à leur travail. Et sachez-le, cet aspect n’est vraiment pas à prendre à la légère : en 2020, 90% des salariés jugent important ou essentiel que leur entreprise donne un sens à leur travail, et 85% attendent de leur entreprise qu’elle leur permette de se sentir utiles aux autres.

En les intégrant aux processus de recrutement et en leur donnant l’opportunité de parler de leur quotidien au sein de votre entreprise, de leur métier, ou encore des raisons qui les motivent à travailler au sein de votre société, vous leur donnez le pouvoir de devenir des ambassadeurs de votre entreprise. Et vous auriez raison de le faire : bien plus utile qu’une simple fiche de poste, vos employés sont les mieux placés pour faire la promotion de votre entreprise auprès de vos futures recrues et les aider à se projeter dans leur futur environnement de travail !