Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
My Job Glasses logo square
OpinionWay logo

Premier Emploi : les jeunes livrés à eux-mêmes

Mal aiguillés, mal préparés, les jeunes sont esseulés dans leur recherche : ne nous étonnons pas si la moitié des premiers emplois durent moins d'un an !

« Observatoire du Premier Emploi » - Etude OpinionWay pour My Job Glasses


Paris, le A l'occasion de l’ouverture du Salon de l’Etudiant censé participer à l’orientation et à la préparation de nos jeunes à la vie active, My Job Glasses a mandaté l’institut OpinionWay pour connaitre précisément la réalité du premier emploi en France…


En Bref

Entre 18 et 30 ans...

  • 1 jeune sur 2 n’avait pas décidé du métier qu’il souhaitait exercer un an avant son entrée sur le marché du travail
  • Moins d’1 jeune sur 4 a choisi son premier emploi par conviction
  • 54% des jeunes n’ont jamais rencontré de professionnels exerçant leur métier avant leur premier emploi
  • 69% estiment que l’école ne les a pas assez préparés au premier emploi
  • Plus d’1 jeune sur 2 a trouvé son premier emploi tout seul
  • Seulement 5% des jeunes ont trouvé leur premier emploi par Pôle Emploi
  • Pour près d’1 jeune sur 2, il a été difficile de trouver son premier emploi… Et 70% de ceux qui n’en ont pas encore exercé redoutent cette étape
  • La moitié des premiers emplois a duré moins d’un an
  • 58% des jeunes ont volontairement quitté leur premier emploi
  • 40% des jeunes qui n’étaient pas totalement satisfaits de leur premier poste pensaient qu’ils débuteraient leur carrière par un travail plus intéressant 
  • 53% des jeunes ont été déçus des perspectives d’évolution dans leur premier emploi

Les éléments complets de l'étude sont disponibles en téléchargement :


H1 glasses

Seul au monde pour trouver son premier emploi …

Je ne sais pas quel emploi chercher

Alors que moins d’un quart des jeunes (23 %) déclare avoir choisi son premier emploi par conviction, il apparaît que la majorité d’entre eux ne sait pas réellement dans quelle voie orienter ses recherches à la fin de ses études.

De fait, 1 an avant leur entrée sur le marché du travail, la moitié des jeunes n’avait pas encore décidé du métier qu’ils souhaitaient exercer.

Enfin, 1 jeune sur 2 déclare avoir choisi son premier emploi par besoin, par défaut ou même ne pas l’avoir choisi du tout !

Le choix du premier emploi

Je suis seul dans ma recherche

Qu’ils aient ou non choisi leur voie, l’entrée sur le marché du travail représente le début du parcours du combattant pour les jeunes. Ceux qui ont réussi à trouver un premier emploi regardent cette étape sans concession : 44% d’entre eux estiment qu’il s’agissait d’un passage difficile. Mais l’appréhension est surtout forte chez ceux qui font toujours leurs études ou recherchent leur premier emploi : 70% se préparent à des difficultés. Cette vision du premier emploi comme un obstacle difficile à franchir est ainsi davantage partagée chez les moins de 25 ans (58%) et ceux qui ont un niveau inférieur au Bac (59%). Le premier responsable semble tout trouvé puisque, quel que soit le niveau d’études, plus des deux tiers (68%) pointent le manque d’accompagnement des formations scolaires qui préparent mal à la recherche du premier emploi.

Les canaux utilisés pour trouver son premier emploi

Ils n’attendent pas non plus d’aide extérieure puisqu’ils ne sont que 5% à avoir trouvé leur premier emploi via Pôle Emploi et 4% via leur école… Quant aux réseaux sociaux c’est encore pire qu’ils soient professionnels (3%) ou personnels (2%).

En fait, le choc est rude pour ces jeunes qui doivent se débrouiller seuls pour la majorité d’entre eux qui ont trouvé leur premier emploi en envoyant des candidatures spontanées (23%), répondant à des annonces (16%) ou en ayant activé leur propre réseau de connaissances (14%).

Au final, le meilleur moyen pour plus d’un quart d’entre eux reste de passer par une première expérience dans l’entreprise, que ce soit en stage (11%), en intérim (8%) ou en alternance (8%).

H1 glasses

Un premier emploi que l'on s'empresse de quitter…

Je commence à 20 ans, au SMIC

L’entrée dans le premier emploi en France se fait relativement jeune avec une moyenne de 20 ans qui semble être sur une tendance baissière avec une moyenne de 21 ans pour ceux qui ont aujourd’hui 25 ans et plus, contre un premier emploi obtenu à 19 ans en moyenne pour ceux qui ont aujourd’hui moins de 25 ans.

En termes de premier salaire, la moyenne s’établit à 1 160 € net soit exactement le montant du SMIC actuel avec quand même 35% des jeunes qui ont démarré avec un salaire inférieur à 1 000 € nets.

Et je change dès que possible

1 jeune sur 2 (48%) est resté moins d’un an dans son premier emploi, et ce phénomène s’amplifie nettement chez les moins de 25 ans (59%) ou pour les niveaux inférieurs au Bac (53%).

Autant le premier emploi est subi, autant la décision de le quitter est volontaire puisque 58% des jeunes en sont à l’origine, que ce soit parce qu’ils en ont trouvé un meilleur dans le même domaine (15%) ou même qu’ils souhaitent changer de voie (14%).

La durée du premier emploi

Parce que je m’attendais à mieux

La cause de ces départs est bien entendue liée à l’insatisfaction quant à son premier emploi.

Ainsi les efforts de l’entreprise pour intégrer les jeunes sont salués par 83% d’entre eux, et 82% louent les bonnes relations avec leurs collègues. Pas réellement en cause non plus les horaires, missions, relations hiérarchiques ou degrés de responsabilité dont les niveaux de satisfaction s’étalent de 72% à 78%.

Mais l’ensemble de ces éléments ne font pas long feu dans la décision quand 47% des jeunes manquent de perspectives d’évolution et que 53% ne sont pas satisfaits de leur rémunération. Ainsi, 4 déçus sur 10 mettent en avant le salaire ou l’intérêt du travail dans les raisons de la déception.

La satisfaction quant à son premier emploi
H1 glasses

Ah si j'avais été mieux préparé au monde de l'entreprise…

L’école m’a mal préparé à la réalité de la vie active

Le premier emploi dans la découverte du monde professionnel

L’entrée dans le premier emploi, moment fondateur dans la vie professionnelle de tout individu se révèle plein de surprises : 66% des jeunes se rendent compte que l’école ne les a pas suffisamment préparés à la réalité de la vie active et 69% au premier emploi en particulier !

Et ce manque de préparation a des conséquences sur la suite puisque, alors que 63% ont découvert un secteur d’activité qui leur plaît, 58% n’ont pas découvert le métier de leurs rêves, chiffre qui monte à 62% chez les moins de 25 ans et à 64% pour les détenteurs d’un Bac à Bac+2.

Sans avoir rencontré de professionnels

Les raisons de ne pas rencontrer un professionnel avant son premier emploi

57% des jeunes estiment que les formations scolaires les ont mal préparés aux échanges avec des professionnels en poste.

C’est donc tout naturellement que 54% des jeunes qui ont exercé un premier emploi n’ont jamais rencontré de professionnels exerçant ce métier en amont (hors entretien de recrutement), principalement parce qu’ils n’y ont pas pensé (32% d’entre eux), qu’ils n’ont pas eu accès à des professionnels (31%) ou qu’ils ne savaient pas qui contacter (28%).

Parmi les jeunes qui estiment avoir trouvé leur premier emploi facilement, 52% ont rencontré des professionnels auparavant, contre 36% pour ceux qui ont éprouvé des difficultés. Et cet effet se ressent aussi sur la durée puisque 51% des jeunes n’ayant pas rencontré de professionnel avant leur premier emploi l’ont quitté en moins d’un an, contre 43% pour ceux qui ont eu cette chance.

Enfin, 73% de ceux qui ont rencontré des professionnels avant leur premier emploi estiment y avoir découvert le métier qui leur convient, contre seulement 49% pour les autres.




Les premiers résultats de cet Observatoire sont édifiants car nous nous apercevons que la célèbre recommandation ‘Travaille bien à l’école, tu auras un bon job’ n’est plus suffisante ! commente Emilie Korchia, co-fondatrice de My Job Glasses. Les formations scolaires -hors alternance- semblent tellement déconnectées du monde de l’entreprise que c’est une véritable douche froide pour les jeunes qui entrent dans un premier emploi.

De leur côté, de plus en plus d’entreprises comprennent l’intérêt de présenter leurs métiers en amont, indépendamment des démarches de recrutement, afin de mieux détecter et attirer les talents, puis de les pérenniser dans leur premier emploi complète Frédéric Voyer, co-fondateur de My Job Glasses. Cette démarche présente également l’intérêt de créer un premier réseau professionnel pour le jeune, qui saura à n’en pas douter en faire bon usage…

Méthodologie

Ce sondage OpinionWay pour My Job Glasses a été réalisé entre le 17 et le 23 février 2017 auprès d’un échantillon de 1010 jeunes âgés de 18 à 30 ans, représentatifs de cette population, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de statut d’activité, de niveau d’études, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO20252.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Observatoire du Premier Emploi » Etude OpinionWay pour My Job Glasses – Mars 2017 » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.


Pour MY JOB GLASSES
Emilie KORCHIA – Co-fondatrice
06 59 62 15 25
emilie@myjobglasses.com

A PROPOS DE MY JOB GLASSES

My Job Glasses, premier site de rencontres professionnelles en face à face dans les locaux de l'entreprise, est une startup en pleine croissance dans le domaine du Digital RH dont le but est de rapprocher les étudiants des professionnels pour les aider à trouver le métier qui leur correspond et booster leur employabilité́.
La startup a pour ambition de révolutionner la relation Etudiants/Entreprises et son concept novateur a déjà̀ convaincu plusieurs grands groupes dont Air France ou JC Decaux, notamment grâce aux réponses qu’elle apporte sur des sujets à forts enjeux tels que la marque employeur, le sourcing de talents dès les premières années d’étude (déjà 11.000 étudiants membres) et la motivation des ambassadeurs.
www.myjobglasses.com


A PROPOS D’OPINIONWAY

Créé en 2000, OpinionWay est un acteur majeur de l’innovation dans les études marketing et opinion et un pionnier de la digitalisation des études. La société se veut pour ses clients facilitateur de compréhension et accélérateur de décisions. Son ambition est d’optimiser l’agilité et la performance des entreprises ou des organisations. Sa mission est de permettre à ses clients de comprendre de manière simple et rapide leur environnement actuel et futur, pour mieux décider aujourd’hui, agir demain et imaginer après-demain. OpinionWay intervient dans de nombreux domaines comme la compréhension des marchés, les problématiques de marques, le développement de produits et de services, auprès de cibles BtoC ou BtoB.
www.opinionway.com