Évolution du marché du travail : quels changements pour 2030 ?

Quel futur pour le marché du travail ?

Le monde du travail est en pleine mutation. Les métiers vont changer, tout comme les compétences les plus valorisées par les entreprises. Dans ce contexte, Topformation explore les évolutions du marché de l’emploi à travers sa nouvelle infographie et fournit des conseils pour se préparer au mieux à l’avenir du travail et à sa potentielle reconversion. Alors, qu’attendez-vous pour prendre une longueur d’avance et assurer votre employabilité ?

Quels seront les métiers de demain ?

Les professions de crieur public, détecteur d’avion ou encore poinçonneur semblent appartenir à un autre âge. Pourtant, ils étaient essentiels au bon déroulement de la société… Avec l’avancée des technologies, des métiers qui avaient autrefois une importance centrale ne sont plus nécessaires. La digitalisation, la robotisation et les changements économiques ont accéléré et continuent d’accélérer la disparition de certains emplois.

Selon linstitut Sapiens, les métiers demployé de banque, de comptable, de secrétaire, de caissier et douvrier peu qualifié de la manutention seront probablement obsolètes dici la fin du siècle. Pour assurer son employabilité et mieux étudier ses perspectives de reconversion, il est donc crucial de prendre en compte le concept de l’obsolescence des compétences.

Comprendre l’obsolescence des compétences pour mieux s’y préparer

En 1970, la durée de vie d’une compétence était de 40 ans. Cependant, dans les métiers liés aux nouvelles technologies, elle a chuté à seulement 1 à 2 ans aujourd’hui. Les compétences techniques s’essoufflent avec le temps. Ce qui a pu vous aider à obtenir votre poste il y a quelques années, peut-être aujourd’hui insuffisant pour vous permettre de continuer à être aussi performant.

Selon une étude du CEDEFOP, l’obsolescence des compétences est plus fréquente chez les travailleurs âgés de plus de 50 ans, les moins qualifiés et ceux sans possibilité de formation continue. Il peut être compliqué pour ces personnes de maintenir leur employabilité, si elles n’actualisent pas leurs compétences et si elles ne songent pas à une reconversion.

L’arrivée de l’intelligence artificielle en entreprise

Les intelligences artificielles (IA) sont de plus en plus présentes dans les entreprises, via des services tels que la création et rédaction de contenus ou encore l’assistance en direct et le codage. Selon des estimations, en 2030, 3 métiers sur 5 auront vu au moins 30 % de leurs tâches automatisées. Bien que cela pourrait entrainer la perte de 6 millions d’emplois, l’organisme Eurostat prédit également la création de 15 millions d’emplois en parallèle.

Les technologies actuelles offrent donc lopportunité de remplacer les tâches chronophages par des machines. Ce qui n’est pas forcément un point négatif, car cela permet aux professionnels de se concentrer sur des projets plus complexes et stratégiques. Afin deussir à opérer cette évolution technologique, il est indispensable d’être curieux, d’échanger et de rencontrer des professionnels de son secteur, de chercher à développer de nouvelles compétences et de se former de façon continue.

Les rencontres professionnelles et la formation :

La solution pour s’adapter au changement et lutter contre l’obsolescence de ses compétences

La digitalisation et ses impacts sur les métiers peuvent sembler effrayants, mais elle souligne tout de même l’importance de se confronter à la réalité du marché de l’emploi et de nombreuses solutions existent pour vous accompagner !

Avec My Job Glasses, vous pouvez par exemple découvrir un savoir-faire, une expertise, ou encore les coulisses d’un nouveau métier, gr